Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coup d'oeil à l'Actu

Informations diverses.


La sécurité n'est pas dénigrée chez les SKY.

Publié par Pierre ALEX sur 26 Juillet 2018, 14:47pm

Catégories : #Tour de France

Durant la seconde journée de repos du Tour de France 2018, nous avons silloné les rues de Carcassonne à la recherche des coureurs cyclistes. Nous avons tenté de prendre une photo de Christopher Froome, dont les critiques fusent de toutes parts.

Nous nous rendons pour cela au Campanile de Carcassonne, à l’Est de la ville, vers quatre heures de l’après-midi. Nous attendons longtemps mais personne n’apparaît, pas même une personne du staff. Avec une grande déception, nous commençons à quitter l’hôtel pour nous rendre vers l’ibis hôtel où se trouve l’équipe de Dan Martin quand nous croissons un membre de l’équipe. Nous lui demandâmes l’heure à laquelle nous pourrions voir certains coureurs de l’équipe SKY. Il nous donna l’horaire du dîner, entre 19:00 et 19:30.

Satisfait par cette information et une photo effectuai de justesse avec le quatrième du général Primoz Roglic, nous rentrons attendre l’heure dite.

De retour au Campanile, nous nous postons prêt de l’ascenseur, au rez-de-chaussée. N’étant pas les seuls à cet instant, nous n’arrêtons pas Geraint Thomas, leader du classement général, qui avait décidé de passer subitement par les escaliers. Quelques minutes plus tard, Christopher Froome sort de l’ascenseur avec rapidité mais nous arrivons à le stopper. Surprenante image prise à la vitesse de la lumière car nous ne pouvons rattraper le quadruple vainqueur du Tour.    

Christopher Froome dans le hall de son hôtel. Photo de Pierre ALEX.

Christopher Froome dans le hall de son hôtel. Photo de Pierre ALEX.

Sur notre photo, un homme aux lunettes bien noires nous interpelle. Est-ce un agent de sécurité ou un simple membre du staff ? Une chose est sûre, pourquoi mettre des lunettes de soleil dans un hôtel où l’obscurité est bien présente. De plus, toutes les chambres du Campanile avaient leurs rideaux fermés. Ce « garde » regarde en direction de la porte d’entrée. Nous ne pouvons dire qu’il s’agit une personne de la sécurité pour Froome mais nous devons admettre que le soupçon est permis.

            A comparaison, le gallois Geraint Thomas n’avait pas d’escorte présente. Simple coéquipier ou véritable leader, nous pouvons dire que les SKY cachent bien leur jeu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents